"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

samedi 29 août 2015

Grâce à la 3D, Daech c’est moins grave !



C’est fou ce que les chercheurs savent s’occuper.
"Au Moyen-Orient, la course contre la montre [?] pour sauver les trésors archéologiques menacés par Daech a commencé" [pour sauver les chrétiens, on verra] Figurez-vous que des chercheurs des Universités d'Oxford et Harvard ont lancé le projet ambitieux de filmer les sites du Moyen-Orient pour les sauver.

Un projet ambitieux qui vise à survoler tout le Moyen-Orient avec des milliers de caméras 3D à bas coût en recrutant des partenaires locaux pour filmer le plus grand nombre d'objets d'importance historique… L'objectif ? Réunir près de 20 millions d'images avant la fin de l'année 2017.
En collaboration avec l'Unesco, on aurait déjà réuni près de 5 millions d'images.
"En plaçant les enregistrements de notre passé dans le domaine digital, il se maintiendra pour toujours hors de portée des vandales et des terroristes" [à voir…]

"Les chercheurs ne veulent rien laisser aux marteaux et bulldozers de Daech"…
Vous avez bien lu cette phrase : Ils ne veulent rien laisser à l’Etat Islamique… Je repense à l’exode sur les routes de France en 1940 sous les bombes des Stukas. Bien obligés, nos anciens fuyaient devant l’ennemi comme leurs aïeux immémoriaux fuyaient devant les invasions barbares. Ils emportaient tout ce qu’ils pouvaient de leurs biens de famille sur leurs bagnoles, leurs charrettes, leurs vélos ou leur dos pour ne rien leur laisser (ou le moins possible) de ce qui leur était cher…

Mesurez la différence : Hier, ceux qui n’avaient pas les moyens ou le courage de taper sur la gueule des barbares leur laissaient logiquement la place en emportant la statue du saint patron du village, quitte à renoncer à emporter le volume ou le poids équivalent en grain ou en boîtes de conserve…
Aujourd’hui, on laisse aussi la place et l’écran plat en prime. On peut car on n’arrête pas le progrès. Le saint du village finira en gravats (on vendu par les barbares à un Chinois ou un Amerloque pour financer leurs tueurs) mais l’UNESCO ou une quelconque Fleur Pellerin de service lui aura fait tirer le portrait en 3D. Il sera sauvé dans une bibliothèque numérique quelque part. Si c’est un Rodin ou si vous avez les sous pour, vous pourrez le revoir un jour, grandeur nature, au musée Truc ou à la fondation Machin, imitation parfaite en polystyrène ou je-ne-sais, totalement hors de son jus, de son contexte, de l’âme de son environnement d’origine… Il ne parlera plus, Il sera pittoresque… Et sauvé

Mais je m’égare.   

En fait, si j’ai retenu cette news, c’est pour deux raisons :
- La première, - une remarque – c’est l’impression désagréable que dans la tête des initiateurs de ce projet comme dans celle du journaliste qui le rapporte (avec gourmandise vu le nombre de signes de son papier), l’implantation actuelle de l’Etat Islamique comme ses perspectives d’extension est un fait acquis ; une  fatalité comme la fonte de mes glaciers ou l’élévation du niveau des océans. Il serait ridicule d’essayer de le combattre ; il faut simplement trouver des solutions techniques pour faire avec. Et prévoir des… musées pour garder quelques traces de ce dont ils auront voulu expurger l’histoire.
- La seconde, c’est que ça m’a fait repenser au billet que j’avais écrit après la prise de Palmyre par l’E.I. Et notamment au texte si provocateur et pourtant si vrai dont je donnais le lien.
- J’en retiens deux phrases :
"L’Histoire, c’est cela : la destruction de Carthage, le sac de Rome, l’incendie de la bibliothèque d’Alexandrie, le séisme de Lisbonne, le vandalisme de la Révolution française, la superposition d’un lieu de culte catholique, sur un temple romain qui repose lui-même sur des ruines païennes, Guernica, les bombardements de Dresde. L’Histoire reprend ses droits maudits."
- Et cette idée :
Nous avions "réussi à enchaîner une histoire pétrifiée dans nos jardins zoologiques et nos musées "


12 commentaires:

  1. C'est curieux, les nations latines ont les invasions barbares alors que les germaniques ont la Völkerwanderung (migration des peuples). Mais c'est un peu oublier que les barbares ont été installés pour la plupart par les empereurs romains, que s'il y eut de grosses violences, elles sont plus du IIIè siècle que du Vè, bref, que c'est un peu plus compliqué que les manuels scolaires de mes vertes années..

    Et puis, nous savons depuis Valéry (Paul, pas Giscard), que les civilisations sont mortelles. Regarder un objet dans une vitrine de musée sans connaitre son usage, sa signification cultuelle ou apotropaïque ne sert à rien, il a perdu son âme. On montre, mais rien n'est expliqué.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. kobus van cleef29/08/2015 15:12

      mais les populaces barbares installées par les empereurs romains étaient ,d'une part déjà éprouvées ( mercenaria....) et ,d'autre part , arrivaient dans des territoires ou bien étaient fixées sur des territoires peu peuplés ( le limès ) ou pas peuplé du tout et , pour finir , avaient une fonction précise ; une fonction tampon envers d'autres populaces non désirées ( euphémisme ....les magyars , par exemple )

      Supprimer
    2. Les Huns, plutôt, les Magyars, c'est fin IXè siècle.

      Le Nain

      Supprimer
    3. kobus van cleef30/08/2015 21:40

      ha ben voilà
      les huns
      dont les magyars furent les héritiers
      mon traité d'escrime disait ,quand j'étais jeune "le sabre fut revisité au 19ème siècle ,les hongrois , race de cavaliers , travaillèrent la boite défensive qu'on connait aujourd'hui"

      Supprimer
    4. La botte ? La boîte défensive, c'est celle au Pédalonaute...

      Supprimer
    5. kobus van cleef31/08/2015 11:03

      non ,non
      la boite
      une parade inférieure , deux supérieures et deux antérieures ( une latérale et une interne ) , ça fait 5 plus la garde statique ( celle où on morfle tous les fouettés sur les avancées....)

      Supprimer
    6. Je rends les armes. A chacun ses sports de combat...

      Supprimer
    7. kobus van cleef31/08/2015 22:27

      Ouiche , c'est ma jeunesse heureuse, où je tattais des armes
      J'ai repris plus tard
      Bon, le sabre ,c'est pas trop pour les vieux, trop de déplacements, ça essouffle la bête

      Supprimer
  2. kobus van cleef29/08/2015 13:53

    J'aime beaucoup la photo
    Ça se situe dans le val de Loire, non?
    Le problème de derche ,c'est que c'est une tumeur métastatique d'emblée
    Chimio première ,comme on dit, puis chirurgie ( carcinollogiquement satisfaisante, avec des limites d'exérèse bien larges et curage ganglionnaire élargi ) et/ou radiothérapie ( balances moi 120 grays d'emblée, après on verra)
    Et surtout, surtout, surveillance !
    À la moindre récidive, crac ! chimio !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un petit parc d'attractions: La France miniature dans les Yvelines qui reproduit les monuments et autres constructions historiques.

      Supprimer
  3. Pourquoi ne pas photographier et filmer les chrétiens d'Orient avant qu'ils ne soient massacrés? Si on voyait des gens dans le paysage, cela rendrait la reconstitution des monuments en 3D plus vivante et réaliste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. kobus van cleef31/08/2015 11:05

      ou alors les filmer 3D en cours de massacre
      un bon scary mouvie
      ou un sim city
      ou un snuff
      mais en vrai !

      Supprimer