"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mercredi 26 août 2015

Les bisounourseries de Calais, Bossuet et Vialatte…



Pour faire face au problème de Calais, "La France et le Royaume-Uni marchent désormais main dans la main". Que c’est beau !
Les ministres de l'Intérieur français et britannique ont donc signé jeudi 20 août un accord "afin d’enrayer la crise des migrants à Calais".
Mais de quelle crise parle-t-on ?
- Ben, de celle "qui a causé la mort de neuf migrants depuis début juin" !

Cette "crise", nous le savons désormais, n’est qu’une crise exceptionnelle et qui va durer ; exceptionnelle, donc außergewöhnlich, qui est hors de l’habitude… Bref un truc à n’arriver qu’à chaque mort d’évêque, aussi inattendu que la crue centenaire. C’est tellement exceptionnel qu’on nous prévient que ça va durer… Jusqu’à quand dans l’éternel futur ? On ne sait pas dire mais faudra vous y habituer... Toutefois, no panic, on gère. Et non, non, non, ce ne sera pas pérenne, ça on le sait déjà, autant que pour l’inversion de la courge. Et rassurez-vous, cela n’annonce pas un changement de paradigme (c’est déjà fait) et demain sera comme aujourd’hui…

Car cette crise à laquelle nous faisons face avec audace n’est qu’une crise humanitaire, qu’on se le dise. Un peu comme un tremblement de terre à Haïti ou un tsunami sous les palétuviers. Bref, la faute à pas de chance. Il ne s’agit que d’organiser l’aide aux victimes.
Victimes de quoi ? – Ne détournez pas la question.

Lisez attentivement les termes de l’accord signé par les Fouché que ce sont aujourd’hui donnés les Fwançais et les Rosbifs. Cette déclaration d’intention prévoit :
- "d'intensifier l'observation des migrants". Les gouvernements s'engagent à "identifier les plus vulnérables et les victimes potentielles de la traite" dans l'objectif de les informer et les placer en lieu sûr.
- "met l'accent sur la protection de ces migrants, face à ceux qui pourraient les exploiter"
- Une garantie "qui implique des capacités de logement et de prise en charge"
- "L’idée" de "favoriser les retours volontaires vers les pays d'origine, à travers la mise en place de campagnes d'information et de programmes d'aide au retour"…
- "d'augmenter les capacités de traitement des demandes d'asile", les migrants devant en attendant avoir accès à des "hébergements dédiés"

Toussa, à n’en pas douter, contribuera comme il est écrit à "diminuer la pression autour de Calais"…

Par ailleurs, l’accord prévoit un commandement unifié visant à "dissuader et éradiquer les activités criminelles" des passeurs, le "souhait d’intensifier le dialogue avec les pays d'origine des migrants" [arrêtez de rire ou je fais évacuer la salle !] et… convient d’organiser d’ici la fin de l’année à Paris… "une conférence de suivi avec les autres Etats membres de l'UE"…

Et pour faire aboutir toussa, le gouvernement de Sa Gracieuse Majesté a annoncé dans sa grande mansuétude qu'il consacrerait dix millions d'euros sur deux ans à la prise en charge des migrants. Pour donner une idée, sur la base des "interceptions" opérées à Calais au cours des cinq premiers mois de l’année, sans compter, évidemment, les non-interceptés, sur l’hypothèse d’un rythme heu… stabilisé, l’effort britannique représenterait un budget par migrant intercepté secouru de 0,30 € par jour…

On notera qu’à lire l’accord, les migrants réfugiés ne semblent être là que pour une seule et unique raison : Ils ont été amenés là de force par des gangsters, les passeurs. Il n’y en a pas d’autres… Ils ont donc été enlevés… C’est juste la traite des black-brown-gray

Pour le reste, il suffira de neutraliser Bachar…

"Dieu se rit, etc." disait l’évêque de Meaux…

"Et c’est ainsi qu’Allah est grand…"

5 commentaires:

  1. Et c'est ainsi que la marmotte...

    Acta est fabula, plaudite cives.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
  2. Ah, au fait, c'est außergewöhnlich et non außergewöhnich.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups ! L'aile est resté dans le clavier ; merci, je corrige...

      Supprimer
  3. Toi aussi tu as noté ? D'immigrés on est passé à sans-papiers, puis à " migrants " et maintenant, parce qu'un journaliste d'Al jazeera en a décidé ainsi, à "réfugiés"... Tu verras que demain, ce sera nos " frères "

    RépondreSupprimer
  4. kobus van cleef27/08/2015 10:19

    Ha ,s'il suffisait de neutraliser bachar pour que tout rentre dans l'ordre.....
    Vraiment tout ?
    L'inversion des courges ,la disparition des mauvaises odeurs dans la politrouk vronzais ,la multiplication des affaires concernant le jokey magyar ?

    RépondreSupprimer