"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

samedi 13 février 2016

Enfoncée, Léonarda !



Bien qu’on n’en parle plus, les bien-pensants qui comptent estimant malséant de tirer sur les certaines ambulances, je considérais, perso, que l’affaire Léonarda avait été le summum et le tournant majeur du quinquennat. Bref, le moment, l’illustration synthétique de ce qu’est Hollande, au-delà de son réel savoir-faire de bricoleur efficace en compromis, arrangements de couloir et petits meurtres entre amis : Un humanoïde tellement incapable de trancher et déconnecté de la vraie vie que les seules décisions qu’il lui arrive d’être obligé de prendre, contraint et forcé par la nécessité, toujours au pied du mur, il les prend sous l’emprise de la panique en oubliant même ses compétences de bricoleur.

L’affaire de la constitutionnalisation de la déchéance de nationalité, ajout superfétatoire à notre droit est venue carrément enfoncer Léonarda au score. N’ajoutant rien aux possibilités actuelles de déchoir quiconque, et même capable, au final, d’en réduire les possibilités, cette connerie majeure a un effet délétère beaucoup plus grave que sa propale faite au-dessus de nos lois à cette gamine érotofuge qui ne s'est pas gênée de l'envoyer paître avec mépris. Au lieu d’un Chef d’Etat, on aurait alors presque cru voir un vicelard pédophile écrivant à l’héroïne d’un fait-divers vue à la télé pour lui proposer des bonbons…   
Beaucoup plus grave, disais-je, car, avec ce projet de réforme constitutionnelle, il a entraîné toute la classe politique dans la spirale d’un trou noir qui va l’avaler sans en laisser un oignon ognon. Souhaitons qu’elle l’emporte aussi… Mais elle a déjà commencé à emporter aussi l’autorité publique et les Institutions qui, aussi imparfaites soient-elles, nous assurent encore à tous un minimum de repères dans la tempête qui vient…

Et comme il lui faut tous les jours en rajouter une couche, voilà qu’il baisse culotte devant les zadistes de Notre-Dame-des-Landes en proposant un référendum local interdit par nos lois en faisant fi des décisions de justice !

Il lui reste encore quatorze mois à meubler en donnant l’air d’en faire chaque jour encore plus. Que va-t-il encore nous inventer ? Peut-être que d’ici les premiers bourgeons de 2017 – ce qu’à Dieu ne plaise pour l’image de la France – ses plus proches collaborateurs, pour ménager leur avenir, en viendront-ils à le bâillonner et l’emballer sous camisole et Valium direction Saint-Anne pour surmenage. Mais vu qui sont les loustics en question, la chose me parait malheureusement improbable…   


2 commentaires:

  1. kobus van cleef14/02/2016 21:12

    néolarda?
    la nouvelle lardacée ?

    RépondreSupprimer
  2. Ce que j'aime le plus chez lui, c'est lors des interviews quand il prend cet air grave et tranchant de celui qui croule sous les responsabilites mais qui assume envers et contre tout.

    ce type est un clown. Vraiment. Un mediocre au destin extraordinaire qui ne doit sa place qu'a 2 personnes, sarko et nafisatou.

    Le Zebre

    RépondreSupprimer