"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

lundi 7 mai 2012

Retour vers le futur antérieur et le conditionnel présent…


En février 2011 (il y a une éternité) une fausse manœuvre sur un smartphone spatio-temporel que j’avais pris pour mon téléphone m’avait expédié au 31 décembre 2012. Comme devoir de vacances, j’avais alors saisi cette occasion exceptionnelle pour vous poster de là-bas mon journal de l’année 2012 que vous aviez donc reçu en feuilleton en février de l’an dernier. A l’évidence, il est aujourd’hui avéré que je n’étais pas tombé dans le bon espace-temps… Au demeurant, certains des évènements restant à vivre dans le nôtre pourraient bien être d’ores et déjà écrits, y compris pour le deuxième semestre de cette année. Et, pour commencer, sans doute dès le moins de juin…

Extraits :

[rappel résumé de ce qui précède : le Président sortant a été réélu (allez lire pourquoi) mais les divergences d’option, tant sur le fond que sur la tactique minent l’UMP…]


(…)
Rien n’y fait : le torchon brûle entre le troupeau trotte-menu de ceux qui plient le dos en portant (pas bien haut) le programme d’Alterprogrès Sociétal pour garder leur siège et ceux, moins nombreux il est vrai, pour qui ça suffit comme ça… Les premiers accusent les seconds de faire le jeu du FN en le banalisant et se font accuser par ceux-ci de faire le jeu du FN en lui donnant du grain à moudre. Les média s’en donnent à cœur joie…
(…)
10 juin – 20 heures : Bérézina pour l’UMPré et l’UMPop… Hormis dans quelques fiefs solides préservés, là où ils se concurrençaient les deux sont éliminés. Là où le même homme cumulait les deux étiquettes, il se trouve généralement réduit à jouer le 3° homme dans une triangulaire avec le PS et le FN…
Pour faire barrage au FN, les UMPré pur jus appellent illico à voter pour la gauche, chez les autres ça flotte. Quelques UMPop conscients appellent à voter FN pour éviter une Chambre soviétique… Ils sont évidemment solennellement condamnés (…)
(…)
18 juin matin : La France se réveille avec 577 députés (comme d’hab’) : 3 non-inscrits, 6 indépendantistes d’outre-mer, 4 Front National, 9 centristes, 65 UMP (dont 19 strictement UMPop) et… 490 "gauche et verts unis" (dont 401 PS)…


Rien n’est perdu. Et pour le deuxième semestre, tout ce que j’avais écrit reste possible… 

1 commentaire:

  1. Un peu pessimiste mais après tout ça pourrait
    même être encore pire.
    Joli pays!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer