"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mercredi 12 juin 2013

Ils ont trouvé leur guerre de l’An II !



Un fashion victim antifa-petit-bourgeois-Fred-Perry-addict vous manque et la République est en danger !
Enfin, vous manque… Pas vraiment… Imaginez qu’il ne lui soit rien arrivé à ce petit con : Il ne serait rien, que dalle, nada ! Heureusement qu’il est mort ! Et juste au moment où la plèbe commençait à nous poser les questions qu’il faut pas sur les retraites, c’est tout bénef’ ! C’est génial ! Ça permet non seulement de meubler, mais surtout de relancer la machine à stigmatiser dénoncer les méchants et de justifier aux yeux des couillons les rafles et les ratonnades contre les étoiles jaunes sweats roses…
Et padamalgam ne répond plus au téléphone, c’est cool…

Toutes choses cessantes, donc, l’huitre de Matignon a pu annoncer hier la dissolution des Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires, de Troisième Voie, de truc, de machin… Les procédures légales contradictoires seront respectées, mais l’huitre en question sait que la dissolution sera prononcée, quoi qu’il arrive, par décret au conseil des ministres du 26 juin, point barre (c’est vrai que celui du 19 ou… d’aujourd’hui, pour le contradictoire ça pourrait faire jaser…) Et pour ceux d’en face, qui sont les mêmes au point que les journalistes les confondent sur les photos ; ceux d’en face, aussi et souvent plus violents, dont les slogans et affiches ne sont qu’appels au meurtre de tout ce qui n’est pas au minimum à gauche de la gauche, pour ceux-là, n’y pensons pas, voyons !
 Hier à l’Assemblée, l’huitre avait des accents de Kellermann sauvant la République à Valmy** en rappelant à l’ordre la "droite" : "- Un peu de dignité, messieurs, un jeune homme est mort !"
Et alors, connard ? C’est nouveau ? Ça vient de sortir ? Il y a combien de jeunes hommes bien-de-chez-nous agressés qui meurent chaque année pour la couleur de leur peau, surinés ou proprement massacrés, avec l’intention de tuer, par des agresseurs idéologiques? Tu le sais ? Chez Walls, en doit bien en tenir une comptabilité "confidentiel défense" probablement illégale...
Alors, parce qu’un agressif avéré (le cher ange) se fait dessouder suite à la faute à pas de chance par un autre agressif qui n’a pas la chance de s’appeler Vladimir mais Esteban, la Fwance est en danger ?

On n’arrête pas de nous saouler et de monter en sauce l’angoisse et la peur d’improbables croquemitaines en constatant avec épouvante une droitisation et une radicalisation de la plèbe. La faute, nous dit-on, à certains qui auraient "libéré la parole". Ça, c’est la plus belle forme d’aveu du durcissement sectaire du totalitarisme mou de l’Empire du bien : 
L’aveu que la parole ne doit pas être libre !

La droitisation et la radicalisation de la plèbe, connards, elle n’est sûrement pas le fait de louches manœuvres conspirationnistes d’officines MPT-UMP-etc. Elle est le résultat de votre action. C’est d’ailleurs le seul domaine où vous savez agir. Le peuple s’auto-radicalise tout seul comme un grand. Il n’a besoin de personne pour ça. Il s’auto-radicalise en réaction devant votre condescendance, votre manque de respect, votre mépris, vos insultes, vos mensonges et, de plus en plus chaque jour, devant les signes et les preuves de votre autoritarisme dictatorial. Il s’auto-radicalise à vous entendre répéter avec un automatisme d’attardé mental : Egalité, Diversité, Justice, gngnphobies, vivre-ensemble™, Etat de Droit et autres  bouillies verbales vides de sens pendant que ce pays se meurt.     

Juste un truc concernant cette auto-radicalisation, grand œuvre de votre entrepreneuriat de panique morale :
Il y a une page fesse-bouc "Hommage à Clément Méric" et une autre "Soutien à Esteban Murillo".
A la date d’avant-hier, la première avait réuni 4.400 hommages en quatre jours. Et la seconde 7.200 soutiens en trois jours…

Tiens ! Je sens qu’on va me demander de changer mon avatar








 **NB : Oui, Kellermann à Valmy. Parce que Danton avec son audace, ça passe pas avec l’huitre… Alors que pour la paire Hollande-Ayrault, Dumouriez et Kellermann à Valmy, ça peut s’emboîter dans mon texte. Car depuis l’Assyrien Salmanazar en 727 av J-C, on n’a jamais vu une bataille être gagnée avec une tactique aussi nulle qu’à Valmy. La faute à pas de chance pour les Prussiens et le coup de bol inespéré pour la Convention ; un peu comme pour un prochain retour à la croissance…

4 commentaires:

  1. Vous n'êtes pas le seul à dire que le peuple se "lepeniserait" par leur arrogante inefficacité.

    http://ripostelaique.com/je-suis-jeune-je-vote-fn-je-ne-suis-pas-raciste-et-jemmerde-la-gauche.html

    Quant à Valmy, des mauvaises langues suggèrent qu'elle n'a en fait pas tout à fait eu lieu. (Bernard L. BOISANTAIS, La bataille de Valmy n’a pas eu lieu, Paris, Éditions France-Empire, 1967.) Elle tiendrait même plutôt du mythe républicain.
    http://laplumeetlerouleau.over-blog.com/article-1792-la-bataille-de-valmy-mystere-autour-d-un-mythe-republicain-2-55595700.html

    Popeye

    RépondreSupprimer
  2. " C’est d’ailleurs le seul domaine où vous agir"
    "pendant que ce pays se meure."
    Faut surveiller votre nègre....il déconne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups ! Merci. Je secoue illico mon nègre.

      Supprimer
  3. Excellent texte comme d'hab ! Ca me parle !
    Ce régime à la tête d'une république socialiste qui ne veut pas dire son nom et n'ayant pas la moindre réponse aux véritables préoccupations des Français, se cherche des "martyrs". Cette gauche en déclin a l'indignation sélective pour ne pas dire "hesselienne" , sinon comment expliquer son indifférence à la mort de tous ces jeunes qui meurent tous les jours, kalchnikovés ou poignardés à Marseille, Lyon, ou Paris dans le silence assourdissant des politiques et des "journalistes" si on peut encore les appeler comme ça !

    RépondreSupprimer