"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

lundi 25 mai 2015

Un résultat bien mérité…



Je ne pensais pas devoir revenir sur les résultats de l’Eurovision Song Contest que j’évoquais l’autre jour ici. Non seulement c’est diantrement moins important que le classement PISA, mais on s’en fout carrément ! Au demeurant, il y a des enseignements à tirer de tout. Le classement de la Fwance au terme du barnum psychédélo-kitch de samedi dernier confirme une fois de plus qu’on ne récolte que ce qu’on a semé. Ce qu’on a semé et fait pousser en faisant ce qu’il fallait…

Il n’y a pas eu de vrai suspens ; les trois favoris ont terminé sur le podium : En premier le Suédois que tout le monde attendait. Bien sûr, il était soupçonné d’homophobie bien que s’étant platement excusé d’avoir osé dire l’an dernier dans une émission de cuisine que "l’homosexualité n’était pas naturelle"…  Mais tout le monde s’accorde pour dire que c’était le meilleur. Il a récolté 365 points… Avec 303 points, la Russe a fini seconde devant l’Italien (292 points) malgré les huées d’un public autrichien bestialement ramolli par la propagande hystérique des USA et de l’UE. Faut dire que les organisateurs avaient prévu un dispositif atténuant les bruits de la salle pour qu’on puisse l’entendre chanter… Pourquoi vous raconter tout ça ?
Ben, parce que la Fwance s’est finalement classée 25° sur 27 avec… 4 points. Et encore, grâce à l’Arménie et à San-Marin…

Bien sûr, France Télévision est content : "La chaîne s'est placée en tête des audiences, en réunissant plus de 4,4 millions de téléspectateurs pour 27,6% part d'audience. Il s'agit d'un record en part d'audience depuis 2009 pour la diffusion de l'Eurovision". Les affaires restent les affaires…

Mais pourquoi ce résultat aussi minable pour un pays qui présente un potentiel de paroliers, compositeurs,  chanteurs-interprètes et filières diversifiées de sélection autrement plus étoffé que l’Estonie, Chypres ou l’Albanie ? Et cela fait trente-huit ans que la France n’a pas décroché le titre !
Interrogée, la dernière française à avoir été en tête du palmarès (Marie Myriam avec "L’oiseau et l’enfant" en… 1977) a dit hier : "Je pense que l'on n'y va pas avec les bons outils. On n'a pas les bonnes chaussures et le bon ballon"…

- D’abord, les candidats de la plupart des autres pays sont dans leurs pays respectifs des vedettes de premier plan qui attirent des foules de fans et le titre interprété est déjà un tube chez eux. Il n’y a pas de fumée sans feu.
Nous autres, on a envoyé là-bas une quadragénaire déjà amortie et corporellement consistante qui, pour ce que j’en sais, poursuite depuis quelques lustres une carrière assez laborieuse. Virginie Vetrano à la ville, Lisa Angel sur scène, a été révélée notamment par Patrick Sébastien qui l’a gentiment poussée dans le milieu.   

- Ensuite, en faisant défiler tous les genres possibles plus ou moins à la mode, de la bluette romantique aux hurlements de chienne en chaleur, du pop au dark le plus métal, la plupart des pays ont présenté des opus dont certains pourraient cet été meubler les discothèques. Nous, les Fwançais, nous avons envoyé Lisa, statique dans sa robe noire, chanter "N’oubliez pas" sur… fond de rappel des zeurléplusombre etc.

Encore des métastases…
Ce pays est vraiment foutu.


7 commentaires:

  1. Ce qui me troue encore plus le séant, si j ose dire, ce n est pas que la France ait perdu, c'était prévisible avec la candidate présentée mais bien plutot qu il y ait eu 4,4 millions de personnes pour regarder ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on devrait prendre Céline Dion qui a fait gagner la suisse en 1988 grace a une chanson en français Natacha st pier aussi avait plutot réussi sa prestation en 1999 ( 4ème place) Le Québec semble en verve a l'eurovision

      Supprimer
  2. kobus van cleef25/05/2015 19:06

    On n'y va pas avec les bons outils, avec les bonnes chaussures et avec le bon ballon.....
    Ouiche.....
    Le notre, de ballon, il est carré
    Enfin.... c'est pas comme si on n'avait pas l'habitude...
    Remarquons qu'il n'y a que peu de domaines dans lesquels la malédiction ( ou le théorème) de l'Eurovision ne nous rattrape pas....
    Le surprenant de la chose, c'est qu'il y ait des domaines qui soient préservés..... les maths, la médecine, notre armée.....
    C'est inexplicable

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La France a quand meme réussi ces dernières années a avoir le mondial de foot 98, celui de handball en 2001, de rugby en 2007, l'eurobasket de septembre, l'eurofoot de l'été prochain puis pour finir le mondial de handball de 2017 Le plus bel exemple de la réussite française actuelle est l'équipe de handball black blanc beur Heu non pas beur du tout en fait, ceci explique sans doute cela (de plus la majorité des blacks du hand sont originaire des DOM-TOM donc ils sont bien plus attachés a la France que leurs semblables originaires du continent africain)

      Supprimer
    2. - Andy, Marie Myriam évoquait le foot comme image. Il est vrai que dans les compétitions "à ballon" (avec ou sans beur dedans) la nature des" prestations" demandées aux concurrents permet beaucoup moins qu'en chanson de placer la rengaine convenu du mémoriel, de la repentance, toussa...

      Supprimer
    3. kobus van cleef27/05/2015 21:17

      ami plouc, là vous devenez quasiment nauséabond
      le mémoriel et la repentarie ne sont point rengaine convenue , que diable !
      il s'agit d'une ardente obligation, d'un devoir sacré !
      pourquoi croyez vous qu'on dise "devoir de mémoire" ?
      hein
      répondez si vous l'osez !
      car , un devoir , comme tous les devoirs ( sur table, à la maison....) c'est chiant mais obligatoire
      on ne peut s'y soustraire , sous peine de lourdes sanctions ( la bulle plus la convoc' chez le protal....et les emmerdes avec papamaman )
      et on a intérêt à bien répondre, y a une grille de correction , avec les mots clés !
      pas en oublier un seul , sinon , gare !

      Supprimer