"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mercredi 5 août 2015

Fumerolles du neutralisme extrémiste…



[C’est n’importe quoi mais c’est le titre…]
 J’avais complètement oublié l’adoption par les députés en mai dernier du paquet de clopes "neutre", caprice tabaccophobe qui entrera en vigueur en mai 2016.


L’Assemblée, on s’en doute, a dû voter ça "comme un seul homme" (faudra changer la formule ; et la parité, bordel ?) Il est vrai que, comme nous l’avait alors dit les pisses-copies, c’était là la "mesure phare" de la loi anti-tabac de Marisol Touraine. On a les phares qu’on peut ; ou qu’on mérite…

Bref, ces paquets seront uniformes et dépourvus de "tout accessoire publicitaires", couleurs et logos spécifiques au fabricant ou distributeur du produit. Le nom de la marque sera quand-même signalé, tout honteux dans un coin en mini caractères "d’une typographie standard, identique pour tous les paquets"… Seul le code barre sera sauvé en son format actuel et là on sait pourquoi…
Bon. J’imagine les présentoirs des buralistes et ça me fait repenser aux brasseries de quartier à Berlin-Est en 1964. Le Mur avait trois ans et Walter Ulbricht était encore aux manettes… Aucune pub et aucun choix de canettes différenciées alignées au-dessus d’un bar… Pour avoir une bière, le "serveur" en veste blanche (sûrement plus usée par l’âge que par un passage fréquent à la blanchisserie) n’osait trop adresser la parole à des clients manifestement capitalistes. Il nous envoyait à un guichet dans le mur. Là, une dame mafflue en blouse bleu ciel nous délivrait un ticket contre nos Ost-Marks. Le gus nous le prenait et s’acheminait avec dignité vers un autre guichet où il l’échangeait contre les choppes de pisse de chat correspondant à notre commande…  Je me représente nos futurs bar-tabac-PMU avec des rangées de paquets de clopes tous alignés dans le même treillis ou bleu de chauffe érotofuge façon Corée du Nord….  

Il n’en sera rien ! En effet, la loi prévoit qu’au moins 65% de la surface des six faces de la bête sera consacrée aux "messages sanitaires" et "illustrations de dissuasion" que nous connaissons déjà bien. Les fourmis bleues nord-coréennes déguisées en figurants de film gore…

Surtout, compte-tenu de la dèche économique actuelle, alors même qu’on use du 49-3 pour faire passer la loi Macron, je trouve scandaleux et irresponsable que la sainte inquisition sanitaire prive ce produit de la possibilité de servir de support publicitaire diversifié ! Certes, on comprend qu’un gouvernement qui se veut socialiste répugne d’en confier la régie à Publicis ou autres. Au moins pourrait-il ouvrir ces espaces publicitaires à un éventail plus diversifié que les avis mortuaires et les poumons charbonneux. Et cela en restant strictement dans la "communication institutionnelle" non commerciale et à vocation humanitaire…

C’est l’occasion de vous fourguer quelques projets de paquets de clopes que j’avais fait il y a quelques années et dont je ne savais que faire ici. Voilà, c’est fait :



5 commentaires:

  1. Marisol a pété un joint..ça fume sou le capot

    J'adore IVG Light ..

    RépondreSupprimer
  2. Au passage de Check Point Charlie, en 1975, les Vopos m'avaient confisqué l'hebdomadaire Le Point. Warum ? ai je demandé. Littérature subversive. Nous nous en rapprochons à grand pas.

    Le Nain.

    RépondreSupprimer
  3. Bah! on vit de plus en plus dans une société aux traits soviétiques, de la transformation d'églises en médiathèques ou autres "espaces multiservices" à tout le secteur "low cost", des magasins est allemands "aldi" à la certaine compagnie aérienne irlandaise, sans oublier les bétailliéres de la sncf, et évidemment le son de cloche unique des médias!

    RépondreSupprimer
  4. Je vous lis régulièrement, je ne partage pas toujours vos idées mais votre blog est intéressant.
    FUMEROLLES et pas "fumeroles"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de contribuer bénévolement à améliorer l’orthographe d’usage d’un plouc qui a toujours été avant-dernier en français à l’école et qui n’a dû son salut alimentaire ultérieur qu’à une relative maîtrise du jargon juridique et financier… Je corrige de ce pas^^

      Supprimer