"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

vendredi 31 juillet 2015

Non ! Il ne se coupera pas un bras !



Quoi qu’il en coûte (qu’il nous en coûte…)
J’ai bavassé un peu trop vite hier. L’affaire des Mistrals va nous pourrir la vie pendant encore longtemps. Mais cela pèse moins que son amour-propre…
Donc, on ne change rien. L’affaire est classée. On ne saura jamais si "la France" est resté ferme jusqu’au bout sur sa position (version officielle) ou si, le principe de réalité aidant, on a désespérément tenté de changer de pied et que les Russes, lassés, nous ont envoyé foutre…

Je résume : "Un accord final a été trouvé entre Paris et Moscou sur la résiliation du contrat." ; "Les négociations sont déjà entièrement achevées, tout a déjà été décidé, les délais et la somme." et "J'espère que d'ici peu nous signerons l'accord sur la résiliation du contrat et." C’est ce qu’a annoncé très officiellement hier Vladimir Kojine, le conseiller pour la coopération militaire et technique de la Présidence russe.
On notera que ce sont les Russes qui causent. Pas un mot du côté fwançais pourtant ces temps-ci si prompts en matière de communication… "la somme que la France devra nous rembourser y sera alors mentionnée…" Ces gens-là savent vivre et qu’il ne faut jamais humilier l’adversaire à terre…
Reste à signer l’accord… Ce qui fera démarrer le compteur pour le paiement cash du dédommagement. Quelles que soient les sources, tout le monde parle de 1,16 milliards d’euros, ce qui est parfaitement cohérent.
On va sûrement signer ça sans trop en parler pendant la pause entre le 3 et le 15 août où gouvernement et Assemblée sont en vacances sans trop de ministres à interviewer le mercredi sur le perron de l’Elysée…

Bref, on va sortir 1,16 milliards en cash en plus de l’aide d’urgence aux agriculteurs, des frais divers de Calais, etc. On saura bien nous dire que les Russes ont renoncé aux pénalités contractuelles et il y en aura sûrement même un pour nous prendre pour des cons en suggérant que ça ne fait jamais que 270 millions puisqu’on restitue aux Russes les 890 millions qu’ils avaient déjà payé ! Sauf que ces 890 millions ont déjà été engloutis dans le boulot fait par la DCN et les chantiers privés STX qui n’ont pas fini de présenter leurs factures…

Reste les rafiots… "Une boule de pus qu'on risque de traîner encore longtemps" a prévenu un responsable français sous couvert d’anonymat… Car "l'hypothèse de l'exportation est quasiment morte" dixit un autre…
Ce sont des versions des "BCP de classe Mistral", ouais. Mais je rappelle encore qu’il s’agit de versions aménagées et équipées dès le départ pour répondre aux normes russes avec des coques conçues pour les mers froides… Bref, deux magnifiques bâtiments tout neufs au prix de revient de l’ordre du milliard et dont la maintenance à quai coûte un million par jour…  (x)
Ni le Brésil, ni l’Inde, ni le Canada, ni l’Australie ne sont intéressés. L’Algérie et la Principauté de Monaco non plus…
Je sens qu’on finira, contre toute logique, par les imposer d’une manière ou d’une autre au budget de la Défense au lieu de les couler dans la première fosse marine au large de St-Nazaire. Ce qu’on finira peut-être par faire… Mais pas avant juin 2017 quand-même ! (soit avoir rajouté 1 millions x 370 jours = 370 millions d’euros de frais de maintenance et de location de quai…)

Tout va bien !

(x) [c’est là que j’ai repris le clavier après le café (remarque privée à l’intention de Corto^^)]


3 commentaires:

  1. Les couler va poser des problèmes avec les escrologistes qui sont férocement contre, même si les bateaux servent de nid aux petits poissons. Ce n'est pas bon électoralement, même si le pastèque ne pèse pas lourd. Il vaut mieux que le (con)tribuable continue à payer, lui qui a un QI de poisson rouge.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
  2. J'adorerai voir ces bateaux achete pour une bouchee de pain par un (Chine ?) pays et revendu a Poutin

    RépondreSupprimer
  3. Les Argentins, les Chiliens, non ? D'un autre coté, qu'en feraient - ils ? L'Antarcticien est discret...
    Amike

    RépondreSupprimer